Archives du mot-clé Flash

La Fashion Week à la mode comics

Ces derniers jours, le prêt-à-porter et la haute couture n’auront intéressé que les amateurs de coiffures improbables, perruques blondes peroxydées, liposuccions et senteurs de formol. En revanche, la mode qui rend hommage aux super héros (et autres personnages de l’imaginaire), le cosplay, bénéficie d’une toute autre portée auprès d’un plus large public. Le phénomène n’épargne personne, jusque dans une galaxie lointaine, très lointaine … Lire la suite La Fashion Week à la mode comics

Publicités

Un mois de Mars plein de comics !

20150307_121027Du kiosque, de la librairie … Le week end s’est  soudainement bien rempli avec pas mal de lectures à venir ! Le dernier numéro du cross-over Original Sin, qui va donc me permettre de découvrir cet event d’une traite, les numéros de X-Men (lecture de rattrapage en cours – n°17), et de X-Men Universe, ceux de Spider-Man et de Wolverine, avec le prélude à l’arc Death of Wolverine (avec Mc Niven au dessin !). Un petit X-Men Extra, histoire de me mettre un hors-série sous la dent dans la semaine … Lire la suite Un mois de Mars plein de comics !

The music of DC Comics : 75th Anniversary collection

The music of DC Comics

Histoire de revenir en fanfare, voici une petite review d’une compilation des thèmes musicaux qui ont accompagné les diverses adaptations des comics de l’éditeur DC. Que ce soit sur le petit ou le grand écran, les aventures des super héros issus de la distinguée concurrence ont eu droit à des génériques identifiables, dont certains sont entrés dans la légende. Et dire que je suis passé à côté de sa sortie, passée relativement inaperçue … Séance de rattrapage, pour moi, mais aussi pour toi ! Lire la suite The music of DC Comics : 75th Anniversary collection

DC Saga n°5

La Justice League affronte Darkseid, un puissant ennemi qui vient de débarquer sur Terre. Superman est possédé par des élémentaires. Flash poursuit son enquête et Supergirl retourne sur Argo pour y découvrir la vérité, et une nouvelle menace.

DC Saga n°5 contient les épisodes U.S Justice League #5 scénarisé par Geoff Johns et dessiné par Jim Lee, Superman #5 scénarisé par George Perez et dessiné par Scott, Flash #5 scénarisé et dessiné par Francis Manapul et Brian Buccellato, Supergirl #5 scénarisé par Dave Johnson et Michael Green et dessiné par Mahmud Asrar.

Pour la Justice League, c’est par là. On passe donc à Superman que je vais vite expédier : c’est inintéressant (il est possédé et on s’en fout) et visuellement, on a vu franchement mieux (cette coupe de cheveux !!! Elle est presque aussi moche que celle de Duduche dans Blanche Neige et le chasseur, c’est dire) . Bref, un arc à oublier. L’homme d’acier a raté son relaunch (à moins que Grant Morrison ait réussi là où Perez s’est lamentablement vautré). Je finis par m’autoféliciter en soulignant l’exploit que je viens d’accomplir : écrire six lignes sur la série.

En revanche, ça se passe beaucoup mieux du côté de Flash. Si le scénario a du mal à tenir la route avec un rythme de lecture mensuel (il faudra vraiment que je relise l’arc d’une traite), les trouvailles graphiques emportent l’adhésion. Le duo Buccellato / Manapul se permet des découpages qui ne sont pas sans rappeler un certain J.H Williams III. Il y a pire comme référence. Le personnage de Flash n’a jamais fait partie de mes préférés, pourtant, il fait aujourd’hui partie de ceux dont j’attends le plus de lire les aventures en kiosque.

Supergirl continue de tracer son petit bonhomme de chemin. La jeune femme parvient à retrouver la ville d’Argo … en ruines. La vérité lui apparaîtra dans toute sa froideur et sa cruauté. Pas le temps de s’apitoyer sur son sort qu’il lui faudra affronter un nouvel adversaire ! La série Supergirl est une des bonnes surprises de cet univers DC Version New 52. Les auteurs racontent leur histoire sur le bon tempo, et Mahmud Asrar semble prendre du plaisir à travailler sur ce personnage. Du coup, c’est le lecteur qui en bénéficie. Peut-être ma série préférée de la revue.

Avec son côté ouvertement mainstream, DC Saga s’avère la revue la moins équilibrée des trois éditées en kiosque par Urban Comics. Malgré tout, on peut compter sur Flash et Supergirl pour apporter un peu de fraîcheur, et Justice League pour assurer le quota blockbuster.

DC Saga n°5 : les covers

DC Saga n°4

Aquaman vient de faire son apparition et se porte volontaire pour rejoindre cette nouvelle équipe de super héros. D’autant plus que Darkseid débarque ! Superman tente d’en savoir plus sur les élémentaires qui s’en prennent à lui. Flash enquête toujours dans cette histoire de clônage. Quant à Supergirl, elle affronte son premier adversaire depuis son arrivée sur Terre.

DC Saga n°4 contient les épisodes U.S Justice League #4 scénarisé par Geoff Johns et dessiné par Jim Lee, Superman #4 scénarisé par George Perez et dessiné par Jesus Merino, Flash #4 scénarisé et dessiné par Francis Manapul et Brian Buccellato, Supergirl #4 scénarisé par Mike Johnson et Michael Green et dessiné par Mahmud Asrar.

En ouverture du sommaire de la revue, la série Justice League, dont j’ai déjà écrit par ici ce que j’en pensais. On enchaîne donc immédiatement avec le Superman de George Perez. La lecture de cette série s’avère pénible. Moi qui apprécie particulièrement l’homme d’acier, le voir se débattre mollement dans une intrigue trop laborieuse pour convaincre m’est particulièrement difficile. Et ce ne sont pas les planches de Jesus Merino qui compenseront. Sans que ce soit moche (c’est même très correct si on excepte la coiffure de Clark Kent/Superman), le niveau graphique n’est pas suffisamment relevé pour porter à lui seul ce premier arc, plombé par un scénario inintéressant. Le dénouement de cet épisode laisse malgré tout entrevoir un sursaut pour la suite …

Flash m’est apparu plus lent que les épisodes précédents. On revient essentiellement ici sur le personnage de Manuel Lago, et sur les origines des clônes. Manapul et Buccellato marquent une pause pour s’adonner à l’exercice de l’explication. Flash back au menu, avec des double pages très réussies. Le rythme est donc moins enlevé, mais c’est une nécessité. C’est d’ailleurs un arc que je relirai dans son intégralité une fois les six premiers numéros de DC Saga sortis. Le rythme de parution m’amène à penser que je rate certaines subtilités. Quant à l’aspect visuel, on pourra toujours apprécier les trouvailles du duo Manapul / Buccellato, dont le style diffère sensiblement de celui des autres séries publiées en kiosque.

Supergirl ferme la revue. La kryptonienne s’en sort bien mieux que son cousin, grâce à un scénario moins laborieux et à un travail de fond sur la psychologie du personnage dès le premier épisode. Désorientée, elle est retenue captive par Simon Tycho, son premier adversaire version New 52. Non pas que ce soit particulièrement subtil, mais le duo de scénaristes va droit au but sans omettre la personnalité de Kara Zor-El. L’essentiel, c’est qu’on prend du plaisir à lire Supergirl, et on y apprécie la partie graphique assurée par Mahmud Asrar.

DC Saga n°4 continue sur la lancée des numéros précédents, avec un sommaire au sein duquel rien ne change. Flash et Supergirl ravissent, Justice League assure le spectacle et Superman déçoit. La suite, le mois prochain !

DC Saga n°4 : les covers