Archives du mot-clé Snyder

Batman Anthologie

batman-anthologieDepuis 1939, le chevalier noir protège Gotham City des plus grands criminels, surplombant la cité et utilisant autant son intelligence redoutable qu’un attirail des plus fantastiques. Qu’il agisse en solitaire ou qu’il soit épaulé par de nombreux acolytes, Batman reste la terreur des criminels et le dernier espoir des plus faibles.

Cet ouvrage rassemble 20 récits, de sa première apparition à sa recréation la plus récente, réalisés par les plus grands noms de son épopée éditoriale : Bill Finger, Bob Kane, Dick Sprang, Dennis O’Neil, Neil Adams, Frank Miller, Scott Snyder, Greg Capullo … Un recueil indispensable pour tous les fans du plus grand détective du monde. Lire la suite Batman Anthologie

Publicités

Batman T.2 : La nuit des hiboux

La nuit des hibouxLa Cour des hiboux prend son envol, et la nuit à venir pourrait bien signer la destruction de Gotham City elle-même. Lancés depuis les hauteurs de la ville, les Ergots, émissaires assassins de la Cour, ont pour mission de mettre à mort les personnalités les plus progressistes de la cité, laissant à leurs maîtres le champ libre pour étendre leur emprise. Les prochains noms sur la liste : Lincoln March et Bruce Wayne …

Batman : La nuit des hiboux contient les épisodes U.S Batman New 52 # 8-12 scénarisés par Scott Snyder et dessinés par Greg Capullo, Rafael Albuquerque, Andy Clarke et Becky Cloonan, et Batman Annual #1 scénarisé par Scott Snyder et dessiné par Jason Fabok. Lire la suite Batman T.2 : La nuit des hiboux

Batman Saga n°6

Batman vient de prendre une dérouillée et prend la mesure de la menace que représente la Cour des Hiboux. Le Pingouin manigance de nouveau au sein de la pègre de Gotham. Dans Batman & Robin, le chevalier noir se lance à la poursuite de Ducard et … Robin qui s’est enfui à ses côtés ! Batgirl affronte Gretel, plus motivée que jamais à l’idée de sauver un certain Bruce Wayne.

Batman Saga n°6 contient les épisodes U.S Batman #6 scénarisé par Scott Snyder et dessiné par Greg Capullo, Detective Comics #6 scénarisé et dessiné par Tony Daniel, Batman & Robin #6 scénarisé par Peter Tomasi et dessiné par Patrick Gleason, Batgirl #6 scénarisé par Gail Simone et dessiné par Ardian Syaf.

On passe sur la série Batman du duo Snyder / Capullo, vu que l’arc a déjà fait l’objet d’un article, pour enchaîner avec la série Detective Comics. Batman enquête sur les agissements du Pingouin, mais il n’est pas le seul, puisque sa petite mie de journaliste a décidé de fouiner dans les affaires mafieuses elle aussi ! Un épisode correct qui laisse quand même la sensation que la série de Tony Daniel évolue un cran en dessous des autres présentes au sommaire. On a surtout l’impression fâcheuse qu’on a déjà lu tout çà, en mieux. Malgré tout, ça reste efficace et bien dessiné, alors autant en profiter.

Batman & Robin se veut par contre d’un niveau supérieur et rivaliserait presque avec la série de Snyder. Le rythme s’accélère et la situation se dégrade pour le dynamic duo ! Avec un Ducard dans l’histoire, ça devait forcément devenir explosif ! J’apprécie le travail de Peter Tomasi sur la série, qui joue à fond la carte de la relation tumultueuse père/fils. Quant à la aprtie graphique, le travail de Gleason se veut tout aussi plaisant. Si ça ne fourmille pas de détail comme chez Jim Lee, ça restitue l’émotion, et en çà, je crois l’avoir déjà écrit ailleurs, je trouve que ça rapelle un certain Frank Quitely. Et comme en plus le cliffhanger met l’eau à la bouche, on se prépare à dévorer le numéro suivant !

Batgirl poursuit son bonhomme de chemin, à ,son rythme. La lutte finale entre Batgirl et Gretel a lieu, avec Batman en invité de marque ! La série est loin d’être déplaisante. Je dirais même qu’elle a son charme et commence à instaurer une identité qui lui est propre. La psychologie de Barbara Gordon / Batgirl est mise en avant et les couleurs sont relativement différentes de celles qui illustrent généralement Gotham (rouge, noir, gris). La série se veut plus féminine tant visuellement que d’un point de vue scénaristique, et ça tient la route. On pardonnera aisément à Ardyan Syaf quelques approximations en ce qui concerne les personnages.

Batman Saga n°6 ravira encore une fois les amateurs du chevalier noir et de Gotham City. AVce au sommaire la présence de personnages tels que Batman, Robin, Batgirl, le Pingouin, la Cour des Hiboux, il ne saurait en être autrement.

Batman Saga n°6 : les covers

Un peu de teasing tiens !

Jim Lee dessine (très bien), Scott Snyder écrit (très bien) et les deux travailleront ensemble pour la désormais très très attendue série Superman : Man of steel qui verra le jour l’année prochaine, histoire d’enfoncer profondément le clou avec la sortie du film d’un autre Snyder, Zack celui là ! Vous commencez à me connaître et vous savez à quel point j’attends la chose, que je considère comme l’évènement comics de l’année prochaine !

Batman Saga hors-série n°1 : Gates of Gotham

Alors que des explosions détruisent un à un les ponts de Gotham, Batman et ses alliés tentent de stopper le responsable des attentats. Une enquête qui va les amener à remonter jusqu’aux origines même de la cité.

Batman Saga hors-série n°1 contient les épisodes U.S de la mini-série Batman : Gates of Gotham #1-5 scénarisés par Scott Snyder et Kyle Higgins (dialogues) et dessinés par Trevor Mc Carthy.

Gates of Gotham est la deuxième incursion du jeune prodige du scénario Scott Snyder dans l’univers de Batman. Dès cette mini-série, on retrouve ce qui va marquer sa vision du Batmanverse : la volonté de replacer la ville de Gotham au coeur même de la vie du chevalier noir. Même si l’homme sous le costume est Dick Grayson. Snyder nous plonge d’entrée dans une sombre histoire de vengeance qui éclate au grand jour quand les ponts de Gotham explosent tour à tour. L’histoire met en parallèle deux époques : la contemporaine dans laquelle Batman enquête et trouve sur sa route Silence et le Pingouin, et la fin du XIXème siècle, lorsque les premières tours de Gotham transpercèrent le ciel. Une intrigue captivante, aux accents de steampunk, avec pour seul indice cette phrase énigmatique : « par les portes de Gotham, les familles tomberont ».

Pour passer de l’un à l’autre, l’artiste Trevor Mac Carthy joue sur la palette de couleurs. La Gotham d’aujourd’hui est colorée de rouge et de noir. Celle des origines est éclairée d’ocre, de bronze et de gris. C’est l’avènement de l’ère industrielle, et les Wayne jouent un rôle important. Les Wayne, mais également les Murphy (Silence), les Kane (Kate Kane alias Batwoman), mais aussi les Cobblepot (Le Pingouin). Snyder mêlent les générations qui luttent au sein d’une Gotham qui comptera les morts, mais restera debout. L’intrigue est basée sur une simple (mais ô combien) efficace histoire de vengeance. Mais pas que. Le récit se déroule avant le relaunch des séries DC Comics. Rappelez vous : sous le costume de Batman, ce n’est pas Bruce Wayne, bien occupé alors à mettre en place Batman Incorporated, mais Dick Grayson, premier Robin devenu Nightwing. C’est l’époque de Sombre reflet (chroniqué ici et ). Et ça se sent. Snyder joue sur les doutes d’un Grayson pour qui le fardeau de la succession semble trop lourd à porter. Le personnage prend une dimension vraiment intéressante sous la plume de Snyder, qui nous régale avec un Batman différent.

Tout Scott Snyder est dans cette mini-série. On pense à La Cour des hiboux pour sa mythologie qui remonte aux origines de Gotham, mais également à Sombre reflet pour le traitement des personnages. En plus, on a droit à des notes explicatives, des présentations de personnages et une galerie d’illustrations. Un hors-série hautement recommandable, donc !

Batman Saga hors-série n°1 : les covers