Le mythe de Cthulhu

 « La chose la plus miséricordieuse … c’est l’incapacité de l’homme à mettre en corrélation tous les éléments qu’il contient. Nous vivons sur de placides flots d’ignorance perdus au milieu des noirs océans de l’infini, et nous n’avons pas été destinés à nous en éloigner. Les sciences, chacune tirant dans sa propre direction, ne nous ont jusqu’à présent causé que peu d’embarras; mais le jour viendra où l’assemblage de connaissances dissociées nous ouvrira de terrifiantes perspectives sur la réalité … et ces révélations nous rendront fous, ou nous pousserons à fuir la mortelle vérité afin de nous réfugier dans la paix et la sécurité d’un nouvel âge sombre. »

H.P. Lovecraft

Celui que l’on surnomme le maître de Providence fut longtemps décrié par ses pairs, y compris par son éditeur Weird Tales lorsqu’il changea de direction. Le nouveau directeur refusa systématiquement les écrits de Lovecraft (dont L’affaire Charles Dexter Ward qui ne fut publié qu’après sa mort, ou Les montagnes hallucinées par exemple). ce dernier écrivit alors ses textes en les signant sous le nom d’autres de ses confrères : ces textes furent acceptés immédiatement !

A l’instar d’un Tolkien ou d’un King, Lovecraft peut être considéré comme un créateur d’univers à part entière. S’il s’est basé sur des écrits obscurs et controversés, voire interdits pour la plupart, il a développé toute une mythologie tournant autour de multiples divinités, dont Cthulhu, qui a fait l’objet d’un culte authentique dès l’antiquité, bien que ce fut ignoré par les érudits. Certains repères sont ainsi récurrents dans son oeuvre, notamment ces ouvrages tels que :

– Le Nécronomicon, de l’arabe dément Abdul Al-Azred, 730 ap J.C.

– De Vermiis Mysteriis, traduit par Ludwig Prinn en 1542

– Le livre d’Eibon, traduit par caïus Phillipus Faber au IXème siècle

– Unausprechlichen Kulten, traduit par Friedrich Wilhelm Von Juntz en 1839

– Le culte des goules, traduit par François Honoré Balfour en 1702

– Le roi en jaune, traducteur inconnu en 1895

Certains lieux sont également essentiels dans l’oeuvre de Lovecraft, comme la ville d’Arkham, son asile, la bibliothèque Miskatonic, la ville d’Innsmouth ou encore la cité cachée de R’lyeh. Il est d’ailleurs étonnant de relire certains évènements plus ou moins « célèbres » qui se sont déroulés depuis le XIXème siècle, une fois qu’ils sont mis en parallèle avec le mythe décrit et exploré par Lovecraft et son cercle d’auteurs (August Derleth, Robert Bloch, Campbell …). Plonger dans son univers est une expérience unique.

Le mythe de Cthulhu

L’univers est régi par des entités connues sous le nom de dieux très anciens, autres dieux ou dieux extérieurs. Seuls quelques-uns d’entre eux sont connus par leur propre nom. La majorité d’entre eux sont aveugles et stupides; il sont controlés, jusqu’à un certain point par Nyarlathotep, leur messager et leur âme. Ils sont immensément puissants. Azathoth, le sultan des démons et le souverain de l’univers, tourbillonne follement sur les accents d’une flûte démoniaque, au centre même de l’univers .Yog-Sothoth, son second ou son associé, omniprésent dans tout le temps et l’espace, mais néanmoins contraint de résider au delà de notre univers , ne peut être invoqué que par le biais de sortilèges puissants, alors qu’il suffirait de voyager assez loin à travers l’espace pour rencontrer Azathoth. Autour de ce dernier, danse lentement un groupe d’autre dieux. Aucun de ceux-ci n’a de nom. Lorsque des troubles apparaissent, ces déités sont dérangées et envoient Nyarlathotep aux nouvelles.Toutes les races et divinités inférieures du mythe reconnaissent l’autorité des autres dieux et bon nombre d’entre elles les adorent.
Moins puissantes que les autres dieux, mais tout aussi importantes sont les entités appelées Grands Anciens,ils apparaissent comme des créatures extra-terrestres, plutôt que comme de véritables déités à la manières des autre dieux. Chaque Grand Ancien est indépendant des autres et beaucoup d’entre eux semblent emprisonnés temporairement. Il est dit que lorsque les étoiles sont propices , les Grands Anciens peuvent glisser de monde en monde, mais lorsque les étoiles ne sont pas favorables, ils ne peuvent pas faire grand chose .

Cthulhu et les derniers membres de sa race sont actuellement ensevelis dans une vaste tombe au fond de l’océan Pacifique . Cthulhu semble être le plus important des Grands Anciens qui résident sur notre planète . D’autres Grands Anciens de races différentes résident aussi sur notre terre, mais ils semblent moins puissants et moins libres.Ithaqua semble être seulement libre de se déplacer dans les limites des latitudes arctiques. Hastur l’indicible demeure près d’Aldebaran et Cthugha près de Fomalhaut.
Cthulhu est certainement le Grand Ancien le plus vénéré.

4 réflexions sur “ Le mythe de Cthulhu ”

  1. Je connaissais le monde Cthulhu et donc l’auteur Lovecraft par les jeux de rôle au début, puis un ami m’a acheté « Démons et merveilles » et j’ai trouvé ça juste fantastique ! C’est univers complètement nouveau, des êtres des créatures, des aventures incroyables ! Une imagination débordante ! J’adore et ça me fait aussi flipper !🙂

    1. Je ne sais pas quel âge tu as mais je le relie a 37ans, après l’avoir lu a 17, et je suis 100 pour 100 d’accord avec toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s